Autonome & Solidaire

Libre d'être Soi

Peur du rejet

 

Satan, d’où vient la peur rejet ?

Mon ami, pour la peur du rejet j’utilise deux mécanismes qui sont utilisés dans l’enfance pour structurer ton identité :

  • La protection de l’identité
  • Le besoin d’être en lien

 

Je crée ainsi un système d’enfer-me-ment. C’est-à-dire que je crée un mur d’un côté avec la protection de l’identité et un mur de l’autre avec le besoin d’être en lien. Ceci pour diriger les personnes vers l’endroit que je souhaite. L’objet est d’enfer-mer la personne entre la soumission et la rébellion pour l’empêcher d’agir. Je vais t’expliquer ça. Tu vas voir, échanger avec moi Satan-richie 😉

 

 

La protection de l’identité

Pour illustrer le mécanisme de protection de l’identité, prenons l’exemple du système digestif. Quand tu manges quelque chose qui est n’est pas bon pour ton corps, il va le rejeter. C’est la même chose pour ta structure psychique, ton identité. Si un adulte impose à un enfant quelque chose avec force, le mécanisme de protection qu’est le rejet se met en route. Car l’enfant reconnait que ce n’est pas lui et il le digère mal !

Ce qui engendre un schéma inconscient qui va rejeter tout juge-ment qui sera perçu comme une tentative d’intrusion dans la structure psychique. Ce schéma inconscient une fois installé restera présent à l’âge adulte. Ce qui engendrera des réactions et le positionnera en posture de “Rebel“. Autrement dit, c’est l’extérieur qui a le pouvoir de déclencher une réaction. C’est-à-dire que je peux activer ce comportement en appuyant sur le bon bouton. Il se croit Rebel, mais en fait il m’est soumis, il m’appartient. C’est moi qui tire les ficelles à partir de ce moment là 😉

 

 

Le besoin d’être en lien

Pour la peur du rejet, j’utilise aussi le besoin d’être en lien. Plus spécifiquement, le besoin d’attachement dont je t’ai parlé la dernière fois. Ici c’est le refus d’être en lien qui engendre la perception du rejet. Par exemple, tu as un parent qui refuse d’être en lien avec son enfant pour le “punir”. Ceci engendre un problème de sécurité pour l’enfant et il cherchera à rétablir l’attachement. Cette peur liée à l’insécurité du lien avec le parent engendrera un mécanisme inconscient du rejet de la séparation. Ce qui fait que tout désaccord sera perçu comme un rejet.

Une fois ce mécanisme mis en place, il restera dans l’inconscient de l’adulte. Et c’est là que je peux tirer les ficelles en jouant sur la peur de la séparation. Je peux par exemple utiliser la culpabilisation d’une personne sur une autre, ou d’un groupe sur un autre. Cette peur de la séparation engendre une totale soumission. Là encore, je peux lui faire accepter n’importe quoi en appuyant sur le bon bouton 😉 La personne m’appartient, car elle m’offre sa liberté.

 

 

L’enfer-me-ment du rejet

Ainsi les personnes qui ont peur du rejet sont enfer-mées entre la rébellion et la soumission. Pour le dire autrement, ils sont enfer-més :

  • Entre la dépendance et l’indépendance.
  • Entre l’enfant et l’adolescent

 

C’est comme si j’avais des enfants face à des adultes. Je crée ainsi la soumission à une autorité extérieure. Qui bien sûr est sous mon contrôle. Ce qui fait que je peux les faire réagir comme je le souhaite en mode rébellion ou soumission. Ce qui a pour effet de les empêcher d’agir. Une fois cette peur du rejet mis en place, je les mène par le bout du nez 😉

 

 

Je comprends bien les mécanismes que tu utilises pour la peur du rejet, mais pourquoi dis-tu que le rejet est une illusion ?

Pour une raison très simple. Je vais reprendre l’exemple du chocolat que je t’ai déjà donné. Certaines personnes pensent que le chocolat est bon. Or c’est faux ! Car si le chocolat était bon tout le monde aimerait le chocolat. Personne ne rejette réellement le chocolat. Il parle juste de la sensation qu’ils ont quand ils goûtent le chocolat. Ils ne font que parler d’eux, de leur expérience.

Par exemple, si tu as un comportement qui engendre un rejet de certaines personnes, elles sont en train de dire qu’elles n’aiment pas la sensation qui s’exprime en eux quand tu as ce comportement. En gros, elles ne veulent pas vivre leurs émotions et tentent de te les faire porter. Et j’y suis pour quelque chose 😉 C’est ainsi que ces personnes me servent en faisant porter leur responsabilité sur les autres et en générant du conflit.

Si je n’étais pas là à mettre de la confusion dans les responsabilités de chacun, il y aurait un respect mutuel. Autant te dire que je n’aurai plus aucun pouvoir. Heureusement pour moi, j’ai de nombreux disciples 😉

 

Si je comprends bien, si chacun prenait les responsabilités de ses émotions, il y aurait la paix ?

C’est ça, tu as tout compris. Mais même si les personnes le comprennent intellectuellement, ils réagissent toujours de la même manière. Car j’agis dans l’ombre au niveau de l’inconscient. Tant qu’ils ne font pas un travail en profondeur, c’est “open bar” pour moi 😉

Comme le disait un de vos psychologues :

 

“Ce n’est pas en regardant la lumière qu’on devient lumineux, mais en se confrontant à son obscurité. Mais ce travail est souvent désagréable, donc impopulaire” – Carl Jung

 

Tu sais, c’est inconfortable de voir son ombre. Et j’agis pour que les personnes n’aient plus à faire d’effort pour éviter qu’ils se musclent. Ainsi, ils perdent leur puissance. Ils ont le choix entre :

  • L’inconfort présent pour un confort futur
  • Le confort présent et un inconfort futur

 

Crois-moi si tu le veux, mais la majeure partie choisit le confort à court terme, quitte à souffrir plus tard. Ils chercheront à fuir une fois devant le fait accompli. C’est comme le hamster qui court dans la roue. J’ai mis de nombreuses entraves et il y a peu de personnes qui sont prêtes à les traverser pour accéder à la liberté. Il faut vraiment un inconfort présent fort pour remettre en question le mode de fonctionnement. C’est pour ça que j’avance petit à petit. C’est pour que ça passe inaperçu et que ça devienne la norme. Ce qui est normal est la norme du mal 😉

 

Merci encore pour cette lumière que tu mets sur l’ombre 😉

 

Sébastien Thomelin – Accompagnant de l’être

 

 

  •  
  •  
  •  

2 réponses à Satan, pourquoi la peur du rejet est une illusion ?

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement "Comment se libérer du regard des autres"

Comment se libérer du regard des autres

Qui partage des clés pour :  

 - Comprendre les mécanismes inconscients 

 - Se libérer du rejet et du jugement

 - Et gagner en pouvoir sur sa vie !