Autonome & Solidaire

Libre d'être Soi

Incohérence

 

Qu’est-ce que l’incohérence ?

Rémy est consultant au sein d’un cabinet d’expertise comptable. Il ne comprend pas l’incohérence de ses collègues. Ils critiquent leur responsable quand ils sont entre eux et quand le responsable est là ils sont tout mielleux. Ce type de comportement a tendance à l’énerver. Rémy ne comprend pas pourquoi ils disent une chose et font l’inverse. Lui fait tout son possible pour être cohérent et cherche à tout prix à éviter l’incohérence. Ses collègues lui font des remarques quant à sa rigueur et ils le jugent rigide. Rémy souffre de cette situation et souhaiterait s’en libérer.

 

Ici, l’incohérence est définie comme le fait de dire une chose et de faire l’inverse.

 

D’où vient cette aversion à l’incohérence ?

Une histoire de vie

Les parents de Rémy étaient très sensibles au regard des autres. Et pour se prémunir d’un éventuel rejet, ils cherchaient toujours à démonter qu’ils avaient raison. Car pour eux, si ce qu’ils disaient n’avait pas de sens, ils seraient perçus comme fou aux yeux des autres. Enfant, Rémy a perçu la peur de ses parents. Cette peur est perçue comme un danger de mort par l’inconscient. En effet, sans nourriture affective, un enfant meurt (Voir l’expérience de Frédéric II). Pour assurer la survie, son inconscient a mis en place un enfant protecteur pour s’assurer qu’il soit cohérent. Et ainsi, toujours accepté des autres.

 

Comme nous pouvons le voir avec l’histoire de Rémy, l’aversion à l’incohérence vient d’un schéma inconscient de survie qui vise à éviter le rejet. Le rejet est pour l’inconscient comme un enfant qui serait séparé de sa maman à la naissance et livré à lui-même. Autant dire qu’il ne peut survivre. Cette peur du rejet active l’émotion de la peur de la séparation qui est d’une telle intensité, qu’elle est impossible à vivre pour un enfant en bas âge, sans être accompagnée. C’est pour cette raison que l’inconscient met en place ce schéma de survie pour éviter cette situation.

 

À la lumière de ces explications, Rémy prend conscience que son besoin de cohérence vient d’une stratégie d’évitement d’une émotion de séparation. Il comprend qu’il s’agit pour son inconscient d’éviter d’être perçu comme un fou pour assurer sa survie. Rémy réalise que l’aversion qu’il a vis-à-vis des comportements de ses collègues vient du fait que cette situation active une peur de séparation, et indirectement une peur de mourir.

 

 

Une croyance limitante

Comme nous avons pu le voir avec l’histoire de Rémy son inconscient a mis en place un schéma d’évitement de la cohérence pour assurer la survie. Et comme avant 7 ans notre cerveau immature, il ne peut pas concevoir que des stratégies simples du type :

  • J’évite X pour vivre Y

 

Ce qui engendre la croyance limitante suivante :

  • Si j’évite l’incohérence, je suis aimé et en vie
    • Si j’évite l’incohérence, j’évite le rejet
    • Si j’évite le rejet, je suis aimé et en vie

 

L’objectif de cette croyance est d’assurer le bien-être ! Or, lorsque Rémy cherche à éviter l’incohérence, il vit une tension.

 

Rémy prend conscience que l’intention d’être cohérent est d’être aimé et vivre le bien-être. Or, il se rend compte qu’il est jugé par ses collègues. Il réalise qu’il y a une incohérence entre l’intention et la stratégie utilisée.

 

 

Pourquoi éviter l’incohérence est un enfermement ?

Une vision erronée

Comme nous l’avons vu précédemment, la stratégie d’évitement de l’incohérence a été créée dans l’enfance. Et avant 7 ans, nous ne disposons que du cerveau émotionnel. Ce qui veut dire que notre cerveau est immature et qu’il n’a pas les moyens de créer des stratégies complexes.

En d’autres mots, la stratégie inconsciente qui cherche à éviter l’incohérence à l’âge d’un enfant de moins de 7 ans. Ce qui signifie que quand Rémy était en train de percevoir la situation avec ses collègues, il s’agissait d’un enfant avec un cerveau immature qui cherchait à identifier les incohérences pour les éviter.

Or, ce cerveau n’est pas capable de percevoir la complexité de toute la situation. Et ainsi voir la cohérence qu’il y a derrière l’incohérence apparente. En effet, ses collègues critiquaient en l’absence de leur supérieur hiérarchique, car ils étaient en sécurité entre eux. En même temps, s’ils font porter la responsabilité de leur état d’être à leur responsable, c’est qu’ils ne sont pas vraiment matures. Et qu’il y a une part d’enfant qui croit que l’autorité extérieure à un pouvoir sur eux, comme un enfant totalement dépendant de ses parents. Ses collègues ne réalisent pas que leur condition dépend de leur choix (rester, partir, négocier un changement de service …).

Ce qui veut dire que compte tenu de leur structure inconsciente, ses collègues ne pouvaient pas voir qu’ils étaient responsables de leur situation. Et vu le niveau d’information perçu par leur inconscient, ils ne pouvaient pas faire autrement que d’être en lutte envers leur responsable qui rejouait le rôle d’autorité qu’ils ont vécu dans l’enfance.

 

Rémy prend conscience que ce n’était pas sa part adulte qui était en train de voir la situation, mais celle d’un enfant. Il réalise qu’il percevait la réalité qu’à travers son cerveau immature et que de ce fait, il lui était impossible de percevoir la cohérence globale de la situation. La stratégie de survie empêche l’accès à son néocortex, qui fait partie de son cerveau mature. Ce qui l’empêche de voir qu’il n’y a pas réellement d’incohérence !

 

 

Une stratégie d’évitement est une stratégie d’attraction

Le fait qu’une stratégie d’évitement soit créée par un cerveau immature engendre un enfer-me-ment. En effet, l’inconscient peut percevoir 400 milliards de bits d’information par seconde et le conscient seulement 2000. Cette différence fait que l’inconscient va créer la boucle mentale suivante :

  • L’inconscient scanne la réalité pour identifier les incohérences
  • L’inconscient amène ces éléments au conscient
  • Le conscient entre en lutte avec ce qu’il veut éviter.
  • La croyance “il faut éviter l’incohérence pour être bien” est renforcée.
  • L’inconscient scanne à nouveau la réalité …

 

Ce qui veut dire que le fait de vouloir éviter les incohérences va :

  • Me faire croire qu’il y a des incohérences, car l’inconscient va en trouver
  • Me faire entrer en tension au lieu de vivre le bien-être

 

Rémy prend conscience qu’il était “coincé” dans un schéma inconscient qui à l’âge d’un enfant de moins de 7 ans. Et que le cerveau immature qui a créé cette stratégie n’avait pas pu voir que l’évitement ne pouvait engendrer que de l’attraction. Rémy comprend maintenant qu’il ne s’agit pas d’éviter une situation, mais de percevoir le sens qu’il y a derrière ce qui semble incohérent. Ceci lui donnera un meilleur accueil des situations et augmentera son pouvoir d’action.

 

 

La perception de l’incohérence vient de mon enfer-me-ment au niveau du cerveau d’enfant. Et de mon incapacité à accéder à mon cerveau adulte pour voir la cohérence !

 

Sébastien Thomelin – Accompagnant de l’être

 

  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement "Comment se libérer du regard des autres"

Comment se libérer du regard des autres

Qui partage des clés pour :  

 - Comprendre les mécanismes inconscients 

 - Se libérer du rejet et du jugement

 - Et gagner en pouvoir sur sa vie !