Autonome & Solidaire

Libre d'être Soi

Humilité

 

 

Qu’est-ce que l’humilité ?

Pascal est comptable au sein du service comptabilité d’une grande entreprise. Il est en désaccord avec ses collègues, car ils mettent en avant leurs compétences. Pour lui ses collègues “se la pètent” ! Pascal a horreur de ça, en plus ce sont eux qui sont mis en avant et qui ont le plus de promotion. Selon lui, il n’est pas reconnu à sa juste valeur et il souffre de cette situation.

 

Ici, l’humilité est définie comme le fait de ne pas exprimer ses forces par peur d’être perçu comme arrogant.

 

 

D’où vient cette aversion à l’humilité ?

Lorsque Pascal était enfant, ses parents souhaitaient qu’il s’intègre au mieux. Ils lui ont enseigné à ne pas se mettre au-dessus des autres. Pascal a donc souvent entendu qu’il fallait être humble. Et il a souvent vu ses parents critiquer des personnes qui se mettaient en avant. L’inconscient de Pascal a enregistré qu’il ne fallait pas se mettre en avant par peur d’être rejeté par ses parents. En effet, un enfant qui n’a pas la nourriture affective nécessaire à son développement meurt (Voir l’expérience de Frédéric II). Et cette stratégie de survie “humilité” est toujours présente à l’âge adulte.

 

Comme nous pouvons le voir avec l’histoire de Pascal, l’humilité est une stratégie de survie. C’est-à-dire qu’il s’agit d’une stratégie d’évitement du rejet. L’intention de ses parents était de ne pas se mettre au-dessus des autres pour avoir des relations harmonieuses. Or, avant 7 ans, le cerveau est immature ce qui fait qu’il ne peut mettre en place que des stratégies simples. L’inconscient pouvait seulement comprendre :

  • Soit je me valorise
  • Soit je valorise les autres

Le cerveau à cet âge était incapable de comprendre que je pouvais me donner de la valeur ET donner de la valeur aux autres. Si bien que se valoriser était perçu comme rabaisser les autres. L’inconscient a interdit “se donner de la valeur” !

Et ceci que ça soit  à l’intérieur ou à l’extérieur :

  • Interdiction de me donner de la valeur
  • Interdiction que les autres se donnent de la valeur

En effet, le cerveau de l’enfant étant immature, il est incapable d’établir une stratégie complexe du type :

  • J’interdis à l’intérieur
  • J’autorise à l’extérieur

Ce qui est interdit, est interdit partout et tout le temps !

 

À la lumière de ses explications, Pascal prend conscience que ce qu’il pensait être une valeur est en fait une stratégie inconsciente de survie. Il réalise que l’intention de cette stratégie était est d’avoir des relations harmonieuses et que le résultat est opposé. Pascal comprend que ceci vient de l’immaturité de son cerveau qui a mis en place cette stratégie. Il s‘aperçoit que les critiques qu’il a envers ses collègues sont la répétition des critiques que ses parents avaient envers ceux qui se mettaient en avant. Pascal réalise qu’il ne fait que répéter un schéma transgénérationnel. Et que ce comportement cherche à détruire ce qui a jugé “mal” par ses parents.

 

 

Pourquoi l’humilité est un enfer-me-ment ?

D’où vient l’orgueil ?

Notre personnalité vient de notre environnement de départ. L’inconscient établit la construction de cette personnalité avec un cerveau immature, sur la base :

  • Punition
  • Récompense

En effet, le cerveau limbique est comme le cerveau du chien. Et l’inconscient, qui a pour objectif d’assurer notre survie, mettra en place des schémas inconscients visant à éviter les situations douloureuses. (Pour aller plus loin, vous êtes libre de lire l’article “En quoi le juge intérieur est un enfant protecteur“)

Si une personne n’a pas été reconnue par ses parents, dans le sens où il était interdit d’exprimer sa valeur pour répondre à “l’humilité”. Il y aura au niveau de l’inconscient un schéma qui tentera toujours de reproduire les “bons comportements” qui ont permis d’avoir l’amour. Et en même temps, il y aura une part de l’être qui tentera d’exprimer sa valeur. Cette part devra être suffisamment forte pour passer l’interdit, posé par l’humilité et exprimer sa valeur. Ce qui fait que l’expression de sa valeur se fera avec force. Cette personne sera jugée d’orgueilleuse !

 

En comprenant la construction de ce qui est appelé “orgueil“, on peut voir qu’il s’agit d’un conflit entre le besoin d’exprimer son identité et le schéma de survie “humilité”. Si l’inconscient n’avait pas mis en place cette structure, l’enfant n’aurait pas eu la nourriture nécessaire à sa survie et il serait mort !

En d’autres mots, si cette personne n’était pas orgueilleuse elle serait morte !

 

Pascal s’aperçoit que l’orgueil vient d’un schéma de survie dans un contexte où l’expression de son identité, de sa valeur était interdite. Il réalise que si la personne orgueilleuse n’avait pas ce comportement elle serait morte. Pascal prend conscience qu’il est en train de réprimer à nouveau cette personne qui souhaite exprimer son identité. Il est en train de rejouer le rôle de parents qui interdisent à l’enfant d’exprimer sa valeur. Pascal s’aperçoit que l’humilité qu’il pensait être “une bonne valeur” est en fait une destruction de l’identité.

 

 

L’humilité vient de l’acceptation de ses racines

Le mot humilité vient du mot latin humilitas dérivé de humus, signifiant terre. Comme un arbre qui pousse, il prend racine dans la terre. Sans support, l’arbre ne peut pousser, car il serait tout simplement dans le vide.

Comme nous avons pu le voir avec l’exemple de l’orgueil, la construction de l’identité vient d’un terreau. Comme l’arbre, s’il y a un rocher, l’arbre va pousser en contournant le rocher. Il ne sera pas droit, mais tordu. Ceci est le résultat de la vie qui cherche à se déployer malgré les obstacles rencontrés.

L’arbre droit meurt jeune, car il va à la scierie. Un arbre tordu vit vieux et termine ses jours dans la forêt.

 

Il en est de même pour la personnalité. Je peux comprendre que ma personnalité vient d’un environnement. Et que si je n’avais pas cette construction, je serai mort. Cette vision me permet de comprendre les racines de ma personnalité. L’humilité vient de la compréhension de ses racines, de l’acceptation de son humanité.

Je peux avoir assez d’humilité pour accueillir mon orgueil, car je comprends d’où ça vient. Ce qui fait que j’ai de l’orgueil sur un fond l’humilité. La profondeur permet l’humilité !

À l’inverse, si je veux être humble pour être du “bon côté su manche” ! Je développe l’image d’une personne humble. Ce qui est de l’humilité sur fond d’orgueil.

 

Pascal prend conscience qu’il voulait être humble parce que c’était bien ! Il réalise que son humilité apparente était basée sur de l’orgueil. Pascal se mettait au-dessus des personnes qui, soi-disant, n’étaient pas humbles. Il prend conscience que la profondeur de l’humilité est l’acceptation de soi et de l’autre.

 

 

Le dogme de l’humilité est destructeur

Comme nous avons pu le voir, l’humilité comprise par un cerveau immature est : “Je n’exprime pas ma valeur“.

La conséquence de cet enseignement de l’humilité est que je détruis ma valeur, je détruis mon identité. Cette croyance rend impossible la reconnaissance de ma valeur et l’expression de mon identité. Si je ne vois pas ma valeur, je ne vois pas ce que j’apporte au monde, ce qui engendre une perte de sens. Le dogme de l’humilité m’empêche de prendre ma place. Je vis donc un enfer-me-ment dans le rôle de la “bonne personne”. Ce qui était censé m’apporte de l’harmonie, m’amène de la tension.

De plus, je détruis aussi la valeur des autres et l’expression de leur identité. Je les empêche d’apporter leur valeur au monde et ainsi contribuer à un monde meilleur. J’entre dans un cycle destructeur en me faisant croire que je suis un “gentil”.

 

Pascal prend conscience que ce qu’il croyait être une bonne valeur est en fait destructeur. Pour lui et pour les autres. Il réalise que l’humilité posée en dogme n’apportera jamais l’harmonie qu’il souhaite vivre. Pascal comprend que la véritable humilité vient de l’acceptation de ses racines, de la compréhension “Si je n’étais pas comme je suis, je serai mort !“. Il décide de travailler sur l’acceptation de lui-même pour vivre l’harmonie qu’il souhaite au plus profond de lui.

 

 

Cultiver l’humilité revient à cultiver l’hypocrisie. L’humble n’a pas conscience de son humilité. – Gandhi

 

Sébastien Thomelin – Accompagnant de l’être

  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement "Comment se libérer du regard des autres"

Comment se libérer du regard des autres

Qui partage des clés pour :  

 - Comprendre les mécanismes inconscients 

 - Se libérer du rejet et du jugement

 - Et gagner en pouvoir sur sa vie !