Autonome & Solidaire

Libre d'être Soi

Souffrance

 

Qu’est-ce que la souffrance ?

Romain est consultant au sein d’une société de service. Ses responsables lui demandent de réaliser des objectifs, sans vraiment lui donner les moyens. Le client doit réaliser une mise en conformité des processus dans un délai très court sous peine d’amende. Romain doit répondre à cette exigence sinon il sera perçu comme incompétent. Il trouve cette situation injuste et cela engendre de la souffrance.

 

 

Ici, la souffrance est définie comme la tension liée au rejet d’une situation.

 

 

D’où vient la souffrance ?

Un mécanisme de survie

Lorsque Romain était enfant, ses parents voulaient qu’il ait de bons résultats à l’école. Leur intention était que Romain est une “bonne situation”, ce qui selon eux est nécessaire au bonheur. En cas de mauvais résultats, ses parents n’étaient pas contents ce qui était perçu comme un rejet par l’enfant. La nourriture affective étant nécessaire à la survie (Voir l’expérience de Frédéric II), l’inconscient va tout faire pour avoir l’amour de ses parents.  L’inconscient de Romain a enregistré que la condition de l’amour est les bons résultats. Les mauvais résultats sont associés au manque d’amour. Et sans nourriture affective, c’est la mort. L’inconscient va assurer la survie en évitant les mauvais résultats.

 

Lorsque nous sommes enfants, nous sommes totalement vulnérables et dépendants. Nous ne pouvons survivre sans les adultes. Nous avons des besoins de sécurité :

  • Besoin de sécurité physique
  • Besoin de sécurité affective

 

Notre inconscient va mettre tous les moyens à sa disposition pour assurer notre survie.

La souffrance est le reflet d’un schéma inconscient qui cherche à éviter une situation passée.

 

À la lumière de ses explications, Romain comprend que sa souffrance vient du fait qu’il cherche à éviter une situation qui ressemble à une situation de son passé.

 

 

Un cerveau immature

Avant 7 ans, notre cerveau est immature. Nous disposons seulement du cerveau émotionnel, qui sait traiter uniquement les situations simples de manière binaire :

  • C’est blanc ou noir
  • C’est bien ou mal

 

Lorsque l’inconscient de l’enfant perçoit une situation comme dangereuse, il va chercher à l’éviter pour assurer la survie.

L’inconscient ayant la capacité de traiter 400 milliards de bits d’information, il va scanner la réalité et identifier tous les éléments perçus comme dangereux. Puis, il va transmettre ces éléments au conscient. Qui lui ne peut traiter que 2000 bits d’information par seconde.

Autrement dit, le conscient perçoit de la réalité, en priorité les éléments à éviter. Ce qui va engendrer une tension et une réflexion pour éviter la situation que j’ai choisie inconsciemment.

La souffrance est le reflet d’une boucle mentale :

  • Je filtre de la réalité ce que je veux éviter
  • Je cherche à éviter ce que j’ai filtré : Lutte

 

Au niveau du conscient, je me sens enfermé dans une situation. Or, il s’agit d’un enfer-me-ment dans une boucle mentale.

 

Romain réalise que sa souffrance vient d’une boucle mentale. Qu’il choisit la situation dans laquelle il est inconsciemment et qu’il se sent victime de ce choix. Romain réalise que cette perte de pouvoir apparente est la vision de l’enfant du passé, face à une situation douloureuse où il était vulnérable et dépendant. À ce moment-là, il était vraiment impuissant, ce qui n’est plus le cas maintenant !

 

 

Pourquoi éviter la souffrance est un enfer-me-ment ?

Une émotion non intégrée

Comme nous venons de la voir, Romain est enfermé dans une boucle mentale :

  • Je filtre de la réalité ce que je veux éviter
  • Je cherche à éviter ce que j’ai filtré : Lutte

 

Dans le cas de Romain, ce mécanisme de survie cherche à éviter une émotion douloureuse de rejet lors de mauvais résultats. Ceci pour avoir la nourriture affective nécessaire à son développement.

Or, tant que cette émotion est perçue comme dangereuse par l’inconscient, il va continuer à :

  • Filtrer dans la réalité les situations qui peuvent la déclencher l’émotion
  • Me faire percevoir de la réalité les situations qui déclenchent l’émotion
  • Me faire vivre une situation de lutte face à la réalité, pour éviter l’émotion

 

Si je cherche à éviter la souffrance, ceci veut dire que je cherche à éviter la situation qui déclenche l’émotion perçue comme dangereuse par l’inconscient. Et vu qu’il y a toujours un danger, l’inconscient va continuer de filtrer la réalité et me présenter des situations qui vont déclencher l’émotion. Je vis l’enfer-me-ment !

 

Romain prend conscience que le fait de chercher à éviter la souffrance, c’est comme être un hamster qui court dans une roue. Il réalise que tant que l’émotion n’est pas traversée, elle sera perçue comme dangereuse. Ce qui engendrera de la souffrance.

 

 

Comment se libérer de la souffrance ?

Prendre conscience que l’évitement est un enfer-me-ment

Comme nous l’avons vue, du fait de l’immaturité du cerveau, l’inconscient a mis en place des stratégies du type :

  • J’évite l’inconfort pour vivre le confort

 

Or, nous avons vu que pour éviter l’inconfort, l’inconscient filtre la réalité et il nous transmet les situations qui engendrent un inconfort. Vu que le cerveau qui a généré ce type de stratégie était immature, il ne peut voir les conséquences de ses stratégies. Ses stratégies sont basées sur la peur ce qui biaise la perception de la réalité.

Pour donner une image, nous pouvons imaginer la peur comme le fait de rouler à 300km/h pour fuir. Ce qui empêche de voir ce qui se passe sur les côtés.

Vitesse

La peur empêche de voir que la stratégie d’évitement est une stratégie d’attraction.

 

Romain prend conscience que le fait de vouloir éviter une situation engendre la situation. Il comprend que s’il veut se libérer de la souffrance, il doit se focaliser sur ce qu’il veut, plutôt que sur ce qu’il ne veut pas.

 

 

Traverser l’émotion

Comme nous l’avons vu, tant qu’une émotion est perçue comme dangereuse par l’inconscient, il cherchera à l’éviter. Et le fait de vouloir l’éviter fait que l’inconscient va transmettre au conscient les situations qui vont déclencher cette émotion. Pour se libérer de cet enfer-me-ment, une des solutions est de traverser l’émotion perçue comme dangereuse.

Une fois celle-ci vécue, l’inconscient verra que je ne suis pas mort. Ce qui aura pour effet de rendre inutile le schéma inconscient d’évitement. L’inconscient arrêtera de filtrer les situations qui pouvaient déclencher l’émotion. Mon esprit aura moins  informations et par conséquent, plus de paix intérieure.

Il y a différentes techniques pour traverser l’émotion. J’en décris une dans l’article Comment lâcher prise.

 

Romain prend conscience que le fait d’éviter un inconfort à court terme engendrait un inconfort à long terme. Il comprend qu’il ne peut pas éviter l’inconfort. Mais qu’il peut choisir ce qui est le plus confortable. Romain réalise que le fait de choisir l’inconfort qu’il veut vivre lui redonne du pouvoir. Ce qui a pour effet de diminuer l’inconfort vécu.

 

 

L’enseignement de Bouddha

Pour parler de la souffrance, Bouddha utilisait la métaphore de la flèche.

 

Une personne reçoit une flèche dans la jambe et il souffre physiquement. Mais ce qui le fait plus souffrir c’est la 2ème flèche. Il s’agit du refus de la douleur par le mental. Il cherche à éviter cette sensation, ce qui a pour effet d’amplifier la souffrance.

 

Pour Bouddha, la 1ère flèche est la douleur, la 2ème flèche est la souffrance. C’est la volonté d’éviter la douleur qui engendre la souffrance.

 

Comme nous l’avons vu plus haut, le fait de vouloir éviter un inconfort à court terme engendre un inconfort à long terme. La souffrance vient de l’évitement de la sensation. Ceci ne veut pas dire que je vais nier la douleur, mais je vais pouvoir agir et non réagir. Je vais pouvoir vivre et non survivre.

 

 

Vivre la vie est la solution à la vie !

 

Sébastien Thomelin – Accompagnant de l’être

  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement "Comment se libérer du regard des autres"

Comment se libérer du regard des autres

Qui partage des clés pour :  

 - Comprendre les mécanismes inconscients 

 - Se libérer du rejet et du jugement

 - Et gagner en pouvoir sur sa vie !